4. Gestion des projets

4.1. Notions de projets et de modèles

Un modèle correspond à la description, par le biais d’objets de modélisation spécifiques, du territoire à modéliser. Un projet appelle un ou plusieurs modèles et contient les paramètres des scénarios de calcul et les données hydrologiques associées. Le pilotage des calculs se fait au niveau du projet.

Les données associées à chaque projet et chaque modèle sont structurées en tables dans la base de données sous-jacente. A chaque projet correspond une base de données, structurée en différents schémas :
  • un schéma par modèle,
  • un schéma project regroupant les tables de gestion du projet, communes à tous les modèles hydrauliques du projet. Ce sont des tables généralement alphanumériques décrivant des données non géographiques telles que :
    • la pluviométrie,
    • le paramétrage des scénarios de calcul,
    • les paramètres d’exploitation de résultats, ...

les schémas ci-dessous illustrent les correspondance entre un système hydraulique et la base de données sous-jacente :

../../_images/4_Project_scheme_BD.png

Les modèles peuvent être connectés entre eux lors du calcul:
  • Couplage de modèles contigus par le biais d’objets de connexion BOUND_CONNECT Model connection
  • Couplage de modèles superposés (couplage d’un modèle de réseau et d’un modèle de surface) par le biais de liaisons LINK_INTERd Interlink

4.2. Gestion des projets

La gestion des projets se fait via l’icone hydra du menu Principal IProject manager.

L’onglet Projetc manager donne accès au gestionnaire de projet, qui offre les fonctionnalités suivantes, détaillées dans les paragraphes suivants :
  • New : Création d’un nouveau projet,
  • Open: Ouverture d’un projet existant,
  • Delete: Suppression d’un projet,
  • Duplicate: Copie d’un projet,
  • Import from file: Import d’un projet,
  • Export as file: export d’un projet,
  • Update project: Mise à jour d’un projet existant pour être compatible avec la verison de base de données utilisée par le plugin,
../../_images/4_Project_manager.png
Différents attributs sont attachés à chacun des projets :
  • Projetc name : nom du projet, en minuscule et sans caractères spéciaux,
  • SRID : système de projetction du projet,
  • Data version : version de base de données utilisée par le plugin,
  • Creation date : date de création du projet,
  • Workspace : Répertoire dans lequel seront notamment stockés les résultats de calcul. Ce chemin est également utilisé comme chemin relatif pour localiser les fichiers externes appelés lors du lancement des calculs.

Les fonctionnalités de création et d’ouverture d’un projet existant sont directement accessibles depuis l’icône I hydra du menu Principal.

4.2.1. Création d’un projet

../../_images/4_New_project.png
Lors de la création d’un nouveau projet, l’utilisateur défini :
  • Un nom,
  • Un système de projection, qui sera appliqué à l’ensemble des modèles constituant le projet,
  • Un working directory (ou workspace) dans lequel seront notamment créé les fichiers de résultats de calcul. Ce chemin est également utilisé comme chemin relatif pour les fichiers externes appelés lors du lancement des calculs.

Note

Ce répertoire doit être situé sur le même disque que celui où sont lancés les calculs

L’application crée les tables associées au projet dans la base de données et charge les vues graphiques associées :
  • Rain gage,
  • Dry inflow sector,
  • Anemometer,

Terrain points.

A ce stade, aucun modèle n’est associé au projet. Ils sont créés dans un second temps.

Un répertoire portant le nom du projet est cré dans le workspace ainsi qu’un fichier projet.qgs qui sera appelé lors de l’ouverture d’un projet.

Le fichier projet.qgs est mis à jour lors de l’enregistrement du projet sous QGIS; les mises en forme spécifiques ainsi que tables complémentaires appelées par l’utilisateur sont ainsi enregistrées et chargées à la prochaine ouverture du projet.

4.2.2. Ouverture d’un projet existant

L’ouverture d’un projet entraine le chargement de l’ensemble des tables associées et des outils de création et d’exploitation des modèles dans l’interface.

4.2.3. Import / export d’un projet

Les fonctionnalités d’import / export permettent de sauvegarder et d’échanger un projet via un fichier sql unique, contenant la structure et le contenu de la base de données associée.

Lors de l’export, l’utilisateur sélectionne le répertoire dans lequel le fichier projet.sql sera créé.

Lors de l’import, l’utilisateur sélectionne le fichier .sql à importer, et renseigne le nom du projet à créer (qui peut différer de celui du fichier importé) ainsi que le **working directory*.

Note

Si dans le modèle source les fichiers externes appelés par le gestionnaire de scénario étaient situés dans un sous répertoire du working directory, ces fichiers seront recherchés par défaut dans le même sous répertoire du working directory défini lors de l’import.

4.2.4. Mise à jour d’un projet existant

La mise à jour du plugin peut nécessiter la modification de la structure de la base de données sous-jacente. Les projets présentant une structure de base de données non compatible avec la version du plugin installée sont indiqués en rouge dans le gestionnaire de projet, et ne peuvent être ouverts.

La fonction de mise à jour permet de mettre à jour la structure de la base de données de ces projets afin de les rendre compatibles avec le plugin installé.

Note

La mise à jour de la base de données est irréversible; si besoin, exporter préalablement le modèle pour en conserver une sauvegarde dans la version antérieure.

4.2.5. Copie d’un projet existant

Duplicate permet de dupliquer un projet, sous un autre nom.

4.3. Création d’un modèle

Les fonctions de création de modèles sont disponibles lorsqu’un projet est ouvert:

../../_images/4_Model_manager.png
  • Set current : définition du modèle actif, pour la création des objets de modélisation (également disponible via la barre d’outils),
  • Add model : création et ajout d’un nouveau modèle au projet actif; l’application crée le schéma correspondant dans la base de données et charge les tables associées dans l’interface,
  • Delete current model : suppression du modèle actif,
  • Import model (sql) : import d’un modèle depuis un export sql d’un modèle ou d’un projet,
  • Exort model (sql) : export d’un modèle au format sql,
  • Import model (sql) : import d’un modèle au format csv, généré par Hydracity.

Avertissement

  • Un maximum de 20 modèles distincts peut être créé dans un même projet.
  • Les modèles ont le même système de projection que le projet; il est impossible d’importer un modèle défini dans un autre système de projection que celui du projet.

Les différents outils hydra de construction et d’exploitation des modèles sont chargés lors de la création du premier modèle associé au projet ouvert.