6.4. Réseaux d’assainissement

6.4.1. Introduction

Le système d’assainissement urbain ne présente pas de difficulté de représentation topologique car il est parfaitement structuré par le réseau de collecteurs qui le composent. La difficulté principale vient de l’existence de nombreuses singularités interagissant au sein d’une même entité fonctionnelle de gestion : usine de pompage, ouvrage de stockage, station de maillage des flux…

Pour tenir compte de cette réalité, la schématisation d’un réseau d’assainissement distingue trois groupes d’entités, illustrés dans la figure ci-dessous :
  • Le domaine filaire, détaillé dans le présent chapitre,
  • Les stations de gestion, voir Stations de gestion,
  • Les liaisons latérales voir Liaisons.

6.4.2. Principes de modélisation

Les objets de modélisation associés au domaine assainissement sont les suivants :

../../_images/_Network_button_ui.png

Le domaine d’assainissement est structuré par des tronçons de collecteurs ( NET_P Pipe) connectés à chaque extrémité à un regard ( NET_M Manhole) :

../../_images/_Network_pipes_nodes.png

Un enchaînement de collecteurs sans défluence ou confluence intermédiaire constitue une branche de collecteurs. Ces branches sont découpées automatiquement et de façon dynamique au fur et à mesure de l’enrichissement du modèle. Les branches ainsi générées et leur délimitation peuvent être consultées dans la couche branch du gestionnaire de couches.

Il est possible d’identifier une branche avec un marqueur NET_BM Marker, permettant de lui donner un identifiant spécifique et de redéfinir le pas de discrétisation des calculs (par défaut ce pas est égal à 50m).

Dans l’exemple ci-dessous l’agencement du réseau génère 5 branches délimitées comme suit :

../../_images/_Network_branches.png

Les regards peuvent porter des Ouvrages et être connectés entre eux par des Liaisons .

6.4.3. Les objets de modélisation

6.4.3.1. Les regards

Un regard est défini par sa section et la cote du terrain naturel. Il est créé avec le bouton NET_M Manhole; une cote lui est affectée automatiquement à partir du MNT chargé le cas échéant.

Deux types de regards peuvent être définis, conditionnant les modalités de débordement associées (cf. Gestion des débordements) :
  • Regard fermé (Manhole cover), caractérisé par :
    • Cover diameter (m) : Diamètre de couverture,
    • Cover critical pressure (m) : Pression critique à partir de laquelle la bouche sera soulevée.
  • Bouche d’avaloir (Drainage inlet), caractérisé par :
    • Inlet width (m) : largeur de la grille d’avaloir,
    • Height width (m) : hauteur de la grille d’avaloir.
../../_images/manhole.png

6.4.3.2. Les collecteurs

Un tronçon de collecteur est défini par les cotes radier amont et aval et sa géométrie. Il est créé via le bouton NET_P Pipe puis sélection des regards amont et aval.

La géométrie d’un collecteur peut être de 4 types différents :
  • Circulaire (Circular),
  • Ovoïde (Ovoïd),
  • Paramétrique fermé (Pipe),
  • Paramértique ouvert (Channel).
Des outils permettent d’insérer et de supprimer des regards sur un collecteur :
  • NET_INS_M : insertion d’un regard sur un collecteur existant. Le collecteur est coupé au droit du regard inséré; la géométrie est reprise du collecteur initial et les cotes radier interpolées linéairement.
  • NET_DEL_M : suppression d’un regard sur un collecteur existant. Les deux collecteurs associés au regard supprimé sont fusionnés; la géométrie du collecteur amont est automatiquement affectée au nouveau collecteur.

6.4.4. Gestion des débordements

Les débordements sont générés lorsque le niveau d’eau dans un regard atteint la chaussée (cote TN). Le débit de débordement est calculé selon une loi d’orifice définie par une section d’orifice paramétrable. Le volume débordé est considéré comme perdu par le modèle, sauf si le regard est connecté à un réseau de surface par une liaison de type LINK_NO Network overflow. Ce point est détaillé au § Liaisons .

Les liaisons entre les regards et les mailles de surface sont générées via le bouton NET_OF